Richesse des terroirs



Bien exposé au soleil levant et au midi, le vignoble de l’appellation Marsannay s’étage de 260 à 390 mètres d’altitude, entre les cultures céréalières de la plaine, à l’Est, et les forêts et pelouses calcaires des plateaux, à l’Ouest. Ce coteau, dont les versants concaves peuvent atteindre localement 20%, est entaillé par des vallées (combes).

Le substrat géologique des terroirs de l’appellation Marsannay est très varié ; il est constitué de calcaires, de marnes (mélange d’argile et de calcaire) ou de sédiments composés de galets calcaires et d’argiles. La palette des calcaires jurassiques chatoie, du roux doré des Calcaires à Entroques à la blancheur de l’Oolithe, en passant par la froide dureté des gris-rosés des Calcaires de Comblanchien et de Prémeaux. Les marnes sont parfois claires et riches en petites huîtres, parfois jaune-vert et sableuses, ou d’un gris-bleu pastel en bas du coteau. Sur les versants, les éboulis gravilloneux donnent des sols légers. Au débouché des combes, les alluvions caillouteuses s’étalent largement.

Les couches horizontales de calcaires et de marnes sont fracturées ; elles forment des marches d’escalier larges de plusieurs centaines de mètres, qui s’effondrent d’Ouest en Est. L’intense fracturation de ces alternances argilo-calcaires a composé une mosaïque géologique sur laquelle vient se superposer la dentelle parcellaire des lieux-dits de l’appellation. L’expression des mille facettes du terroir se révèle au travers de cette grande diversité géologique.


Calcaire à entroques


Marnes à Ostrea acuminata


Ainsi au sein de cet ensemble argilo-calcaire, chaque lieu-dit de l’appellation Marsannay décline sa propre personnalité en fonction de son altitude, de sa pente, de sa position sur le coteau, et de la nature et de la diversité de son sous-sol et de ses sols, comme l’a montré l’étude détaillée réalisée par F. Vannier-Petit en 2005.

Le terroir ne s’exprime dans le vin que si l’homme, par un travail adapté, sait saisir ces infimes nuances du sol, respecter la particularité de chaque parcelle, et restituer les caractéristiques, en fonction des spécificités de chaque millésime.



Etudes et cartes :
Françoise Vannier-Petit
Photographies :
Françoise Vannier-Petit,
Valérie Huguenot Office de tourisme du canton de Gevrey-Chambertin