Diversité des terroirs


L’appellation Marsannay possède bien entendu une identité et une typicité propres. Mais, à l’instar d’une famille où les enfants sont dotés chacun de leur propre personnalité, derrière une trame commune, les différents secteurs de l’appellation, révèlent des spécificités. Le coeur du coteau, comme tous les premiers crus de la côte, offre à l’appellation ses vins les plus remarquables, aussi bien en rouge qu’en blanc.


Au sud du village de Couchey (Champs-Perdrix)

Le haut du coteau, raide et élevé en altitude, est caractérisé par des calcaires clairs et compacts, surmontés de sols très minces. Le milieu du coteau est occupé par les Calcaire à Entroques, avec des sols mêlant cailloux et argiles rougeâtres, les bas sont plus argileux.

Les vins blancs produits sur les Calcaires à Entroques sont élancés et solaires, alors que ceux issus des terres marneuses sont droits, puissants, mentholés avec beaucoup de structure.

Les vins rouges sont trapus, riches en tanins et de saveur épicée, avec des arômes de gibier.


Entre les villages de Couchey et de Marsannay-la-Côte
(des Genelières aux Grandes Vignes)


Ce secteur offre une grande diversité des roches en sous-sol, mais avec une prédominance des Calcaires à Entroques.

Ces sols calcaires donnent beaucoup de minéralité et de finesse à des vins rouges qui sont essentiellement aériens et d’une grande complexité.

Les cônes alluviaux au débouché des combes (Les Crais, Les Ouzeloy, Les Récilles...)

Les terroirs sont situés sur des cailloutis calcaires à faible rétention d’eau, arrachés et déposés par l’action de torrents saisonniers au débouché des vallées (combes).

Les vins blancs y sont riches, chaleureux, aux arômes typiques de pêche blanche, de fruits exotiques, de poire.

Les vins rouges sont charmeurs, en rondeur, avec du fruit à noyau, de la mûre, du cassis, du sureau. La bouche combine souvent des tanins soyeux avec une persistance sur le gras.


A l’ouest du village de Marsannay-la-Côte
(entre Les Vignes Marie et la Charme aux Prêtres)


La partie centrale de l’appellation offre une grande variété de sous-sols, dominés par les Calcaires à Entroques.

Les vins blancs, tout en finesse, où l’équilibre est de règle, sont en outre gras et expressifs.

Ces petits terroirs sont souvent vinifiés séparément car ils procurent aux vins rouges un excellent compromis entre la structure, le charnu et l’expression aromatique.

Le dessus de coteau calcaire produit des vins très élancés, minéraux alors qu’en milieu de coteau, la terre, plus riche en argile, apporte plus de gras, même si la minéralité reste bien présente.


A Chenôve et au nord du village de Marsannay-la-Côte
(Les Longeroies, Clos du Roy, Le Chapitre)


Le coteau est étroit, peu élevé en altitude. La majeure partie du versant est drapée par un mélange de sables et graviers, drainant, avec une bande plus argileuse en milieu de coteau. La roche calcaire est plus présente sur le haut du versant dans la partie sud, avec des sols plus fins.

Les vins blancs sont très minéraux, fins et d’une grande longueur.

Les rouges donnent des vins de garde, souvent assez puissants et nerveux, avec un nez qui sent la pierre, le noyau.

L’attaque en bouche, souple, laisse place à des tanins puissants, mais enrobés. Ces vins finissent avec beaucoup de finesse et de précision.

Carte des appellations de Marsannay





Etudes et cartes :
Françoise Vannier-Petit
Photographies :
Françoise Vannier-Petit,
Valérie Huguenot Office de tourisme du canton de Gevrey-Chambertin